0

Les fabricants et les vendeurs vantent les qualités thermiques et phoniques des isolants naturels comme le liège expansé ou la laine de bois. Le prix est présenté comme leur défaut principal. Il a beau être le seul à être considéré comme majeur, en temps de crise, c’est un contre-argument freinant une potentielle ruée vers les isolants naturels. Nous allons regarder dans quelle mesure précisément le prix serait un défaut.

Les idées reçues sur le prix

Prise de conscience environnementale ou pas, l’isolant naturel est coûteux. C’est un handicap commercial important en temps de crise. La considération du prix comme défaut majeur est à classer dans la catégorie des idées reçues dans la mesure où cette appréhension est trop généraliste, donc dénuée de précision. A force de parler de prix élevé, on occulte le fait que la fibre de bois ou encore le liège expansé se démarquent par une longévité exceptionnelle et une grande solidité. Les isolants naturels sont recyclables et leurs performances perdurent tout au long de leur vie. Toujours sur le plan financier, comment occulter la possibilité d’économies en chauffage grâce à la performance thermique d’un panneau fibre de bois ou en liège expansé ? Comment ignorer la possibilité d’éviter les dégradations que causerait l’humidité si elle n’était pas évitée ? Comment occulter enfin l’assainissement de l’atmosphère à l’intérieur de la maison ?

Dans quelle mesure le prix serait-il un défaut ?

Si on devait voir dans le prix un défaut majeur, on ne devrait pas le considérer uniquement à court terme, on devrait également considérer les performances pratiques de ces isolants naturels. Ce qu’il faut savoir, notamment pour les parois extérieures et les toitures, c’est que les performances de l’isolant dépendent de son épaisseur. Idem pour sa solidité, notamment face aux variations climatiques. Donc précisément, là où le prix des isolants naturels ferait réellement défaut, ce serait dans la mesure où pour avoir une isolation optimale, les ménages devraient débourser trop pour bénéficier de bonnes performances puisque tout est en fonction de l’épaisseur. Concrètement, pour les locaux situés près de sources de nuisances sonores, l’isolation par l’extérieur est très importante. Or, qui dit isolation extérieure dit nécessité absolue de recourir à des isolants épais, donc encore plus chers. Qu’il s’agisse d’un panneau laine de bois ou de liège expansé, le même constat est valable. Toutefois, cette épaisseur coûteuse est gage de performance et de durabilité.

Publier un commentaire

 
Top